HomeActualitésECONOMIE

Centrafrique : Inauguration du nouveau marché à bétail à Bouboui située à 45 km de Bangui

Centrafrique : Inauguration du nouveau marché à bétail à Bouboui située à 45 km de Bangui

Centrafrique : Inauguration du nouveau marché à bétail à Bouboui située à 45 km de Bangui

BOUBOUI, le 16 janvier 2020 (RJDH)—Le marché à bétail de Bouboui, situé à PK45 sur l’axe Boali, a été inauguré mercredi 15 janvier par le Chef de l’Etat, Professeur Faustin Archange Touadera. Ce marché est financé à hauteur de 5,3 milliards de francs CFA par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Financé à hauteur de 5,3 milliard par la Banque Africaine de développement (BAD), en présence du président de la République Faustin Archange Touadera, la cérémonie d’inauguration du marché à bétail situé à Bouboui( PK45) sur l’axe Boali, dans l’Ombella M’Poko, a eu lieu ce mercredi 15 janvier 2020.

Selon le Président de la République, le marché contribuera efficacement à l’amélioration des circuits de commercialisation en Centrafrique, « je voudrais vous informer que ce marché à bétail terminal de type moderne sera également doté en camion bétaillère et en équipements et matériels d’eau potable et d’assainissement. Il contribuera efficacement, j’en suis persuadé, à l’amélioration des circuits de commercialisation et de transformation du bétail et de la viande dans notre pays.
Il permettra également d’éviter, et dans la mesure du possible, réduire sensiblement voire éradiquer le phénomène d’abattages clandestins nocifs à la santé de la population
 », a déclaré le chef de l’Etat.

La prochaine étape en poursuivant, c’est « la construction de l’Aire d’Abattage moderne sur ce marché », a promis Faustin Archange Touadera. Le gouvernement Centrafricain évalue à l’heure actuelle l’effectif des éleveurs autour de deux cent mille (200 000) personnes, tous des peulhs, puisqu’en une dizaine d’années, la géographie de l’élevage s’est complètement modifiée. Une station d’élevage et un laboratoire de dépistage des maladies du bétail et un second projet est en cours d’évaluation, dont l’objectif est de favoriser l’organisation de groupements d’éleveurs en vue de les responsabiliser par rapport à tous les problèmes écologiques et zootechniques qui les concernent.

Ce marché est le fruit de la coopération agissante entre le Gouvernement et la Banque africaine de développement (BAD), à travers le Projet de la reconstruction des communautés de base (PARCB).

RJDH

RJDH