HomeActualitésENVIRONNEMENT

Centrafrique : 97% de routes en état de dégradation très avancée, indique la Banque mondiale

BANGUI, 24 Mai 2024 (RJDH) — La Banque Mondiale en Centrafrique a présenté cette semaine l’état de routes dans le pays et souligne que 97% de routes sont dans un niveau de dégradation. Ce rapport a été publié par le Représentant-résident de Guindo Rurangwa, où le secteur routier fait face à des défis majeurs.

Environ 13% sur les 26 mille kilomètres des routes sont en bon état. Pour faciliter l’accès aux services sociaux de base soutenir les échanges, la Banque Mondiale a débloqué un financement de 315 millions de dollars, soit 190 milliards de FCFA pour entretenir les routes en République Centrafricaine. 97% du réseau routier sont en terre et nécessitent un entretien régulier.

Les axes ciblés sont les routes nationales mesurant environ 1500 kilomètres et les régions du Nord-ouest et le Nord-est du pays.

Ce projet concerne également la réouverture de la route Ndélé-Birao-Am Dafock. Il s’agit du projet Régional d’Amélioration des Corridors d’Afrique Centrale (PRACAC) qui bénéficie d’environ 240 millions de dollars. 75 millions de dollars sont orientés vers le Projet d’Urgence de Rétablissement des Infrastructures et de Connectivité (PURIC).

« Le projet vise également le bitumage de 150 kilomètres de routes entre Bossemblélé et Bossangoa sur le Corridor de développement (CD) 13. Un autre projet est orienté vers l’axe Pointe Noire-Brazzaville-Bangui au sud et Bangui– Ndjamena au nord du pays », confirme la Banque mondiale.

Pour la mise œuvre de tous ces projets le gouvernement à travers le ministre de l’Equipement et des travaux publics, a organisé un séminaire international avec les partenaires techniques et financiers du 22 au 23 mai dernier dans le but d’élaborer une stratégie nationale d’entretien routier en RCA.

Auguste Bati-Kalamet

RJDH

COMMENTS